jeudi 31 mai 2018

LES ANNALES DISQUE MONDE, LA 8ème COULEUR de Terry Pratchett



Dans une dimension lointaine et passablement farfelue, un monde en forme de disque est juché sur le dos de quatre éléphants, eux-mêmes posés sur le dos d'une tortue. A Ankh-Morpork, l'une des villes de ce Disque-Monde, les habitants croyaient avoir tout vu. Et Deuxfleurs avait l'air tellement inoffensif, bonhomme chétif fidèlement escorté par un Bagage de bois magique circulant sur une myriade de petites jambes. Tellement inoffensif que le Praticien a chargé le calamiteux sorcier Rincevent de sa sécurité dans la cité quadrillée par la guilde des voleurs et celle des assassins ; mission périlleuse et qui va les conduire loin : dans une caverne de dragons et peut-être jusqu'aux rebords du disque. Car Deuxfleurs appartient à l'espèce la plus redoutable qui soit : c'est un touriste...



MON AVIS : Depuis le temps que je lorgnai cette série considérée comme mythique par  beaucoup, je me suis enfin décidé. Le moins que l’on puisse dire, c’est que du côté décalé et imaginaire ce livre tient ses promesses. C’est complètement barré, loufoque, chose pas forcément très courante dans l’univers de la fantasy, et bardé de bonnes trouvailles. Malheureusement, il y a peut-être trop d’idées et de ce fait on ne les apprécie pas pleinement, c’est un peu fouillis. Egalement, le côté humoristique ressort, mais cela reste light. Cela vient peut-être du fait que ce soit le premier opus d’une longue série, 41 tomes. A voir donc lors des ouvrages suivants, mais j’avoue être intrigué par ce monde des plus originaux et ses personnages sortis d’on ne sait où (un des personnages principaux est un touriste J).

MA NOTE : 7/10

LA MAISONS DES DAMNES de Richard Matheson


Passer une semaine dans une maison réputée hantée depuis trente ans : telle est la mission confiée au dr Barrett et à une équipe de spirites par un milliardaire mourant, qui veut savoir si son âme lui survivra. Mission que le parapsychologue s'empresse d'accepter, espérant bien ainsi triompher des " maléfices " et vérifier ses théories scientifiques sur l'existence d'une vie après la mort. Arrivés sur place, les investigateurs se rendent vite compte que le lieu est à la hauteur de sa réputation : résonnant des crimes et des orgies qu'elle a accueillis par le passé, la maison Belasco semble les attendre. Prête à posséder les audacieux qui oseront pénétrer en son sein...




MON AVIS : Voici longtemps que je n’avais pas ouvert un Matheson, mais ayant une petite envie de frisson style fantastique un peu gore, j’ai pensé à lui. Niveau scénario, nous sommes dans une classique histoire de maison hantée avec  son lot de médium et scientifiques qui ont pour mission de prouver qu’il y a quelque chose après la mort. Les éléments chers à Graham Matheson sont bien évidemment présents, à savoir des scènes sanglantes et d’autres  plus ou moins érotiques. Nous n’avons pas de grande innovation, mais il ne faut pas oublier que ce roman a près de 50 ans. Pourtant, cela fonctionne bien, l’atmosphère reste assez pesante, les personnages ont un avenir plus qu’incertain, peu de survivants en général chez cet auteur J, et l’histoire se laisse lire assez facilement. Nous ne sommes pas face à de la grande littérature, mais ce n’est pas ce que l’on attend chez Matheson .


MA NOTE : 7.5/10

ANGES ET DEMONS de Dan Brown




ILLUMINATI... Robert Langdon n'en croit pas ses yeux. Pourtant l'inscription s'étalait bien devant lui, marquée au fer rouge sur le cadavre de Leonardo Vetra, éminent chercheur du Conseil européen pour la recherche nucléaire en Suisse.
Pour le célèbre symbologue, ce crime est signé : la société secrète tant redoutée est de retour après quatre siècles de silence.
Son but ? Anéantir l’Église catholique et son symbole, le Vatican...

MON AVIS : Je me suis enfin lancé dans du Dan Brown. Et je dois dire qu’en ce qui concerne ce premier opus des aventures de Robert Langdon, je n’ai pas été déçu. Un complot mené par les Illuminatis nous emmène au cœur du Vatican et de la papauté . Ce, sans temps morts grâce à un rythme bien soutenu, des révélations arrivant à point nommé, un duo d’enquêteurs par défaut qui fonctionne, un adversaire assez charismatique… Tout s’enchaine très vite, avec efficacité. Bref beaucoup de bons éléments qui nous offrent un très bon moment de lecture historico- ésotérique.

 MA NOTE : 8.5/10

L'OMBRE PARFAITE de Brent Weeks





On ne devient pas le tueur parfait par hasard. Gaelan Feu du Ciel est un fermier, un époux heureux et un père de famille ; bref, un homme simple et discret. Pourtant, il est aussi immortel, et d'un talent inégalé pour les arts de la guerre. À travers les siècles, il a arboré de nombreux visages, mais bien trop souvent les événements l'ont sorti de l'ombre pour faire de lui un héros, portant ses différents noms à la postérité. Cette fois-ci, sa nouvelle mission commanditée par la dangereuse courtisane Gwinvere Kirena pourrait bien détruire tout ce en quoi il a toujours cru.

MON AVIS :C’est maintenant assez courant, voici une préquelle à la trilogie de "l’ange de la nuit" que j’ai lue il y a déjà quelque temps. Nous revenons ici sur le personnage le plus charismatique de la trilogie à savoir Durzo Blint. Il s’agit plus d’un court récit qu’un roman à proprement dire, cela se lit très vite.  Egalement, j’ai trouvé que c’était en dessous des romans déjà parus. Le style est moins nerveux, l’histoire moins haletante.. Cela reste agréable tout de même pour ceux ayant lu la trilogie. Je ne suis pas certain que les autres soient passionnés par cette histoire.
Pas indispensable donc, sauf si vous voulez vous replonger dans l’univers de "l’ange de la nuit", et surtout découvrir les origines de certaines relations et personnages.


MA NOTE 7/10

vendredi 27 avril 2018

LE SEPTIEME GUERRIER MAGE de Paul Beorn



J'ai pillé, brûlé, tué. Puis j'ai déserté l'armée la plus puissante du monde. Je voulais être libre, vivre la belle vie loin de cette foutue guerre... Mais voilà que je dois défendre un village de paysans contre cette même armée dont je portais les couleurs. Des milliers de soldats sont en marche. Former des combattants, monter des fortifications, trouver des armes... Ces culs-terreux croient dur comme fer que je porte le pouvoir d'un Guerrier-Mage. Moi, je ne donne pas cher de nos peaux. Mais il y a au moins une personne dans cette vallée que je ne pourrai jamais abandonner, alors j'irai jusqu'au bout. Mon nom, c'est moi qui l'ai choisi : je suis Jal, celui-qui-ose.

MON AVIS : Voici un One-shot de fantasy, je le souligne, car cela change un peu des romans en plusieurs tomes. J’ai bien apprécié cette histoire qui se lit très aisément. Le rythme est soutenu par une action bien présente, un personnage pas très héroïque, mais plaisant, une magie avec un concept original, un monde bien pensé avec son lot de stéréotype, des personnages secondaires bien travaillés.
Un livre qui se parcoure d’une traite avec son lot de surprises et rebondissements. Très bonne surprise donc que ce roman, auteur à surveiller de près.

MA NOTE : 8.5/10

AMERICAN GODS de Neil Gaiman



Quand les anciens dieux se sont installés en Amérique, amenés par de hardis navigateurs puis par les vagues successives d'émigrants, ils pensaient trouver un territoire à la mesure de leurs ambitions. Peu à peu, cependant, leurs pouvoirs ont décliné : Anubis - l'ancien dieu des morts égyptien - en est réduit à travailler dans une entreprise de pompes funèbres ! Et de nouvelles idoles - cinéma ou Internet - se sont imposées. C'est pourtant un humain, Ombre, qui se retrouve au cœur d'un conflit titanesque : à peine sorti de prison, découvrant que sa femme est morte et que son meilleur ami était son amant, il accepte un contrat aussi dangereux qu'étrange...

MON AVIS : Alors sur, le papier, moi qui adore la mythologie, c’était gagné d’avance. Et pourtant…
Ce roman regorge pourtant de bonnes trouvailles, rien que la principale, les anciens dieux détrônés par les nouveaux que sont internet, le cinéma…. Et le combat qui s’ensuit. Tradition contre modernité, recyclage contre consommation, on peut y voir ce que l’on veut, mais c’est original et bien imaginé.
Le personnage principal Hombre est très bien travaillé, rien que son arrivée dans l’histoire et les révélations qui lui sont faites contribuent à cette ambiance un peu glauque (surtout avec la présence particulière de son épouse). Son employeur si particulier et ses relations houleuses avec ses anciens partenaires sont également  un bon point dans cette histoire.
En contrepartie, on a l’impression que l’histoire principale n’avance pas, cela part un peu dans tous les sens. Une petite histoire deci-dela qui nous fait perdre le fil du récit et du cout son intérêt. C’est dommage, beaucoup de bonnes idées, mais guère passionnant.

MA NOTE : 6.5/10